7 novembre 2013 – L’université de Tours devient la première université française à décerner le titre de docteur Honoris Causa à des chefs cuisiniers

Quatre grands chefs étrangers ayant rendu service à la gastronomie française ont été honorés : Martín BERASATEGUI, (Restaurant Martín Berasategui, Lasarte, Espagne) ; Kiyomi MIKUNI (Hôtel Mikuni, Tokyo, Japon) ; Philippe ROCHAT (Restaurant de l’Hôtel de Ville, Crissier, Suisse) ; Pierre WYNANTS (Comme Chez Soi, Bruxelles, Belgique).
La remise du titre de docteur Honoris Causa à des personnalités du monde de la cuisine s’est inscrite dans la continuité du travail mené par l’université de Tours dans le domaine de l’alimentation en partenariat avec l’Institut Européen d’Histoire et des Cultures de l’Alimentation (IEHCA) créé en 2002. Rappelons que l’IEHCA est à l’origine de l’inscription par l’UNESCO du « repas gastronomique des Français » sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité.
 

 

 
 
L’université de Tours, désireuse de célébrer les dix ans de l’IEHCA, a choisi de marquer par un geste de grande ampleur son intérêt pour la gastronomie et d’accorder le titre de docteur Honoris Causa à quatre grands cuisiniers étrangers. En France, aucune université française n’avait encore honoré de cette manière des professionnels de la gastronomie.   Un collège de 45 membres éminents et qualifiés a été mis en place afin de sélectionner quatre personnalités. La cérémonie de remise des doctorats Honoris Causa s’est tenue le jeudi 7 novembre 2013 dans le grand amphithéâtre de l’université de Tours. Elle a réuni des professeurs, un grand nombre de professionnels de la gastronomie, de la presse française et internationale et des autorités publiques. Parmi les chefs présents citons Ghislaine ARABIAN, Jean BARDET, Olivier ROELLINGER, Jaume TAPIES, Michel TROIGROS…
 
 



Consulter le document

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *