31 mai-3 juin 2012 – Tours, capitale de l'histoire médiévale avec la tenue du 43ème congrès national de la SHMESP

Les professeurs d'histoire médiévale de Tours participent activement au congrès.

Quelques médiévistes de Tours (de gauche à droite : Pascal Chareille, François-Olivier Touati, Anne Nissen, Joëlle Burnouf, Nathalie Bouloux, Christiane Deluz, Didier Boisseuil, Monique Bourin, Samuel Leturcq) (Crédit : Nouvelle République, Julien Derouet)

Du 31 mai au 3 juin 2012, l’université de Tours a accueilli le 43ème Congrès international de la Société des historiens médiévistes de l’enseignement supérieur public (SHMESP) ; avaient fait le déplacement des médiévistes de toutes les universités françaises, mais aussi des chercheurs étrangers (tchèques, belges, allemands et britanniques). Organisé par les historiens et archéologues médiévistes du département d’Histoire de l’UFR Arts et Sciences humaines, cet événement a donné un rayonnement de grande ampleur à la formation d’histoire et archéologie et aux équipes de recherche CETHIS, CESR et CITERES (LAT et EMAM) de l’université de Tours.

Affiche du congrès national de la société des historiens médiévistes de l’enseignement supérieur public

Ce congrès a été consacré à la thématique de “La mesure au Moyen Âge”, les actes étant publiés l’année suivante par les Publications de la Sorbonne. Outre la qualité des échanges, ce congrès est resté comme un grand moment dans les annales de la SHMESP, avec un grand banquet médiéval mémorable organisé au prieuré de Saint-Côme, et une excursion d’une journée qui a emmené les congressistes découvrir le patrimoine exceptionnel du Moyen Age de la vallée du Loir : Troô, Saint-Jacques-des-Guérêts, Montoire, Lavardin, Vendôme, sous la conduite de Dominique Barthélemy, Jean Chapelot et Christian Davy.

Les congressistes à Troô

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *