1er juin 2018 – Spectacle « Au gré du vent » du CFMI à Thélème

La scène de la salle Thélème, comme un jardin, dans la semaine européenne du développement durable… Dans ce jardin, 18 musiciens étudiant au Centre de formation des musiciens intervenants (CFMI) se destinant à un métier complexe mais passionnant, celui de musicien intervenant. Un métier de pédagogie, d’art, de liens et de relations sensibles, de travail avec les enfants en collaboration avec les enseignants des écoles, des conservatoires, mais aussi au sein des crèches ou avec des enfants porteurs de handicap. 18 musiciens aussi appelés à développer sur les territoires toutes les formes d’interactions entre le monde de l’éducation et le monde de la culture. Là aussi, finalement, une forme de jardinage… Quelques mois auparavant, avec l’aide de Christophe BELLOEIL, auteur compositeur interprète, ces 18 étudiants ont déposé dans leur terre quelques graines de mots… Sous le regard artistique et avec l’accompagnement attentif et précieux de Dominique BILLAUD, spécialiste (notamment mais pas que)… de composition et d’arrangement… des chansons ont germé et se sont développées… Et c’est avec la lumière de cette fin mai et de ce 1er jour de juin qu’en moins de 5 jours (ceci est un défi, une performance) la création s’est peu à peu révélée, avec ses fleurs et ses fruits. Mais ceci n’a été possible qu’avec la présence remarquablement professionnelle et humaine d’Anne-Marie GROS, comédienne, danseuse, chorégraphe, metteur en scène.

Extrait de la présentation du Spectacle « Au gré du vent » du 1er juin 2018 – Salle Thélème

Comme un jardin est un écosystème, avec tout un ensemble de réseaux qui connectent leur énergie, leur intelligence pour entretenir la VIE, nous adressons des remerciements à plusieurs personnes… Jérôme LEGER pour l’exposition à la lumière. L’univers sonore, la propagation des sons, nous les devons à Franck THERET. La régie générale de la salle à Jean-Baptiste CADEAU, et remerciements aussi à Béatrice BOILLOT et à l’ensemble du service culturel. La petite rivière qui coule au bord du jardin et qui permet d’alimenter en eau et donc d’entretenir la vie, c’est un peu : l’Université de Tours, l’UFR Arts et Sciences Humaines et son directeur François-Olivier TOUATI, tous les collègues de l’Université qui soutiennent la vie et les démarches du CFMI, la DRAC Centre Val de Loire qui accompagne le CFMI dans ses missions depuis sa création, le Conseil départemental d’Indre-et-Loire qui héberge le centre de formation dans ses locaux à Fondettes.

Remerciements chaleureux à tous. Un clin d’œil chaleureux aussi en direction des formateurs du CFMI qui accompagnent les étudiants avec tant d’engagement et de professionnalisme. Un merci tout particulier à Erwan BEAUDOUIN qui a accompagné ce groupe d’étudiants et qui, en tant que co-responsable du CFMI depuis 7 ans, s’est montré particulièrement investi avant d’aller œuvrer sur d’autres terres. Merci aussi à la petite équipe du CFMI qui travaille souvent dans l’ombre patiemment pour que tout cela soit possible. ET puis, vous avez sans doute déjà remarqué que dans le jardin de la VIE, il y a bien des façons d’être jardinier… Et si de temps en temps, on laisse sa chance aux graines qui viennent d’on ne sait où, s’installer là, on ne sait pourquoi… Elles peuvent donner naissance aux plus belles fleurs… Et il en est de même dans le jardin de la création, AU GRE DU VENT…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *