1994 – Informatisation des bibliothèques

Avant 1994, l’usager se déplace vers la (ou les) bibliothèque(s) de l’université ; il recherche le document via des fichiers papier ; il va chercher le document là où il se trouve (et sans savoir avant de se déplacer où il se trouve). Progressivement, grâce à l’informatisation, il peut localiser un document sans se déplacer, le localiser dans plusieurs bibliothèques, le faire venir dans la bibliothèque de son choix. La recherche documentaire devient plus simple, les services se multiplient, l’accès aux bases de données apporte une documentation de plus en plus riche. En 2019, un chercheur ne se déplace plus guère vers le document voire vers la bibliothèque.
Avant 1994, si on considère les espaces en bibliothèque, le libre accès n’est pas généralisé ; les tables s’alignent dans les salles de lecture pour un travail individuel et silencieux. Le libre accès entraîne la mise à disposition des collections mais aussi l’implantation de forêts d’étagères et aujourd’hui, on assiste à la mise en place d’espaces différenciés avec des salles de travail de groupes, des espaces détente, des espaces de travail individuels…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *