Rentrée 1991 – L'aventure de la géographie commence sur le site Loire

Depuis quelques années déjà, le nombre d’étudiants de droit explose. Le site boulevard Béranger ne suffit plus. Des cours ont été déplacés sur le site Anatole France (3, place Anatole France) ou dans des salles récupérées au centre-ville. Aux Deux Lions, les nouveaux locaux ne sont pas encore prêts pour accueillir les étudiants.
La même année, le département de géographie est intégré à la faculté de Droit. Un cas unique en France ! Les géographes étaient jusqu’à présent réunis avec les aménageurs du CESA (Centre d’étude supérieure de l’Aménagement) au sein d’une UER Géographie-Aménagement (initialement AGI-Aménagement-Géographie-Informatique jusqu’au départ de l’Informatique en 1986). Mais, les volontés d’autonomie du CESA et un certain nombre de conflits grandissants entraînent la séparation houleuse des deux disciplines en 1990. Les géographes doivent se trouver une UFR de rattachement administratif. Ils sont accueillis par la faculté de Droit avec laquelle ils entrevoient des complémentarités. Mais, l’arrivée des 500 étudiants de géographie rend indispensable la recherche de nouveaux espaces.
Par un hasard providentiel, l’École Normale d’institutrices vient à fermer, les filles rejoignant les garçons dans l’École Normale de Fondettes. Ces locaux situés quartier Paul Bert offrent une opportunité à saisir. Par une convention entre le Conseil Général et la mairie de Tours, le site est délégué à l’Université. Ce qu’on appellera désormais le site Loire tombe à point nommé pour accueillir les étudiants de 3è cycle de droit et les géographes, mais également les équipes de recherche des deux disciplines, leurs centres de documentation respectifs ainsi que l’atelier de cartographie.
Le site est magnifique. Ancien domaine viticole, devenu couvent au XVIIe siècle, le lieu s’organise principalement autour de 4 corps de bâtiments construits à la fin du XIXe siècle encadrant une cour centrale. L’ensemble est situé au cœur d’un vaste parc arboré qui descend vers la Loire.
Des travaux lourds sont entrepris : le gymnase et la salle des fêtes sont transformés en amphithéâtres, une cafétéria est créée, des espaces sont aménagés pour accueillir les trois centres de documentation…
Le déménagement a lieu pendant l’été. Les géographes s’installent au rez-de-chaussée tandis que les juristes et URBAMA (Centre de Recherche sur le Monde Arabe) se réservent le premier étage. L’espace ne manque pas. URBAMA qui n’avait que 70m2 à Grandmont peut s’en offrir 200. Les géographes disposent désormais de 3 amphis et d’une dizaine de salles de cours.
Pendant 14 ans, géographes et juristes se sentiront privilégiés de travailler dans un tel cadre. Aux beaux jours, le parc et la cour carrée sont d’ailleurs mis à profit pour organiser toutes sortes d’événements.
En 2005, un nouveau bâtiment sort de terre aux Deux Lions. Il a été prévu pour accueillir la recherche en Droit et les formations de masters. Le déménagement peut commencer. Il a lieu l’été sous une chaleur caniculaire. Géographes et juristes abandonnent un site qui commençait malgré tout à se dégrader. Tandis que les juristes intègrent le nouveau bâtiment, les géographes se répartissent entre les premiers bâtiments construits et la MSH-Maison des Sciences de l’Homme (qui accueille leurs laboratoires de recherche), tandis que le fonds de la bibliothèque de géographie est fondu dans celui de la Bibliothèque universitaire de Droit.
Et le site Loire ? Devenu l’enjeu d’appétits immobiliers, il a été aménagé en appartements et abrite depuis 2015 un Ehpad géré par la Croix-Rouge.
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *