1973 – Création de l’Atelier de cartographie

Du dessin à l’encre de Chine aux données géographiques numériques L’Atelier de cartographie est créé en 1973 à l’Université de Tours pour réaliser L’Atlas de la région Centre. La réalisation d’atlas régionaux a été en effet décidée par le ministère du Plan et de l’Aménagement du territoire et la DATAR (Délégation à l’aménagement du territoire et à l’action régionale) dans les années 1960. Albert ANDRE est alors le cartographe de l’Atelier et travaille avec les enseignants-chercheurs de l’Institut de géographie de Grandmont ainsi que les géographes de l’Université d’Orléans. Bernard BOMER et Jean-François TROIN ont assuré la direction de l’édition de l’Atlas qui respectait une liste de thèmes identiques à l’ensemble des régions françaises. Face à l’ampleur de la mission, deux dessinateurs-cartographes ont été recrutés : Pierre GINDRE et Claudine BRIGNON.

En 1981, Jean-Paul BORD prend la relève d’Albert ANDRE partant à la retraite. L’Atlas de la région Centre paraît en quatre tranches, regroupant les différents thèmes. La quatrième et dernière tranche (sortie en 1994) est l’occasion d’un passage de relais entre Claudine BRIGNON partant à la retraite et Dominique ANDRIEU nommé à sa suite. À l’issue de cette parution, l’Atelier de cartographie avait achevé sa mission. En 2000, les compétences et moyens techniques acquis par l’Atelier de cartographie au cours du temps sont versés dans la Maison des Sciences de l’Homme « Villes et territoires », nouvellement créée à l’Université de Tours. La fin de l’Atelier de cartographie ne signe pas la disparition de ce métier à l’Université de Tours, mais elle correspond à une mutation de ses méthodes avec l’arrivée des traitements informatiques. Durant cette période, le métier de cartographe a considérablement évolué. Alors qu’il nécessitait, entre autres, des qualités de dessinateur, aujourd’hui les compétences liés à l’usage de logiciels informatiques sont incontournables.

Les crayons tubulaires à encre de Chine et les calques sont devenus virtuels dans les logiciels de dessin et graphisme. Ce virage est amorcé à la fin des années 1990 à l’Atelier de cartographie où la dernière livraison comportait une planche réalisée sur Autocad (logiciel de dessin assisté par ordinateur qui est actuellement très répandu dans le milieu industriel et de la construction). Aujourd’hui, la technicité des outils liés à l’information géographique s’est développée au sein de l’Atelier numérique de la MSH Val de Loire et dans les laboratoires qu’elle fédère.

Claudine BRIGNON à L’Atelier de cartographie à la fin des années 1980 (Grandmont)

Jean-Paul Bord devant l’Atlas de la Région Centre. Derrière lui,  Claudine Brignon à son bureau à l’Atelier de Cartographie à l’ancienne école normale sur le Site Loire (début des année 1990)

Photos du matériel de cartographie : planches de lettres-transfert, textes photo-composés, crayons tubulaires, « rotrings » à l’encre de Chine, planches de figurés ou diverses trames

Carte extraite de l’Atlas de la région centre

Exemple de cartes réalisées avec le matériel des photos : rotring, planche transfert, texte photo-composé, etc…

Un commentaire

  1. Bord dit :

    Très bien ce résumé. Quelle aventure que cet Atelier de cartographie avec des cartographes motivés et de grande valeur technique et scientifique. De 1981 à la fin des années 2000, ce fut un plaisir de travailler dans cette douce ambiance tourangelle. Aujourd’hui, la cartographie a pris le virage du numérique… cette évolution est inéluctable, de plus en plus rapide et efficace, mais aussi de plus en plus déshumanisée. Comment ne pas être nostalgique de ces bons moments passés autour d’un verre de thé, avec quelques fouaces, ou lors d’occasions plus exceptionnelles autour d’un bon verre de vin de St Nicolas de Bourgueil agrémenté de rillettes, rillons de Vouvray… d’un bon fromage de chèvre de St Maure de Touraine… avec Martine, Claudine puis Dominique, Florence, Françoise, Pierre, Jean (et ses histoires), Jean-François, et d’autres qui n’hésitaient pas à se joindre à nos bons moments de convivialité. La vie est belle. Jean-Paul

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *