1967-1968 – Création de La Corpo (ACEPT)

ACEPT ou Association Corporative des Etudiants en Pharmacie de Tours. Au début de l’année universitaire 1967/1968 une équipe de 5 amis ont décidé de recréer la Corporation des Etudiants en Pharmacie : la « CORPO ». La finalité était d’abord de créer un lien entre les cinq années de formation universitaire. Ensuite assurer un « service » en proposant diverses activités pour seconder les étudiants dans leur cursus avec la mise à disposition de polycopiés, d’une plaquette destinée aux étudiants de première année, d’un service de remplacement, de visites organisées de laboratoires et de grossistes-répartiteurs,  des rencontres avec des professionnels de santé lors de dîner-débat (Industrie, Officine…); sans oublier les loisirs : soirées dansantes avec la participation de la Fanfare de Médecine-Pharmacie, élection de Miss Pharmacie etc……Rapidement » les cinq » organisèrent des élections avec une représentation de trois étudiants corpo par année soit quinze représentants pour environ cinq cents étudiants. Le temps de la mise en place et les évènements de mai 1968 sont arrivés…La CORPO y participa de façon constructive. Depuis la CORPO continue d’année en année avec le souvenir des « Anciens ». Le premier Président fut Paul PAPAZOGLOU suivi par Antonin de BONO. Les trois autres étaient Jean-Marie JAMAIN, André KUYPERS et Dominique GOURDIN. Le groupe fut rejoint très rapidement Jean-Louis MERY, Marie-Andrée DELATAILLE, Catherine BERTHET, Pierre JOUANNEAU et bien d’autres….

Soirée organisée par La Corpo

1973 – Il s’agit d’un bizutage en pharmacie dans le grand amphithéâtre. Ce bizutage n’était pas organisé par la Corpo mais par Dominique CHEMINEAU et Hervé LASNIER. Cependant la Corpo en a organisé certains les années d’après. Cette année-là, il y eu un film de projeté et parait-il assez osé… Cette projection fut suivi d’une boum.

1973 – Le bar Longchamp avec quelques Portards (pharmaciens) et Carabins (médecins) autour de Gégé RAMBAUD, le patron. Ce bar était fréquenté presque exclusivement par les potards et les carabins et en particulier par la fanfare de médecine-pharmacie. Malheureusement, ce lieu vient de fermer car il fait partie de la zone en haut de la rue Nationale qui va être détruite. Il se trouvait rue du Commerce à l’angle de l’entrée de la place qui mène au CCCOD.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *